Accéder au contenu principal

Qui connaît Florence Juilland?

Aujourd'hui nous avons l'occasion de faire connaissance ou de mieux connaître Florence Juilland. Laissons-la nous décrire son parcours elle-même:

Je suis née en 1979 à Morges, ville que je n'ai jamais quittée, que j’apprécie beaucoup et où il fait bon vivre. Je suis enseignante d’éducation physique, de géographie et d’anglais dans une école secondaire.

Depuis toujours j’ai eu de nombreuses activités sportives (par exemple une vingtaine d’années de gymnastique m'ont permis d’acquérir des bases dans de nombreux domaines) à l’intérieur et en plein air (scoutisme, randonnées, natation). Puis ma passion pour le sport m’a conduite en direction de l’université de Lausanne où j’ai fait mes études en Sciences du sport. J’adore tellement le sport que parfois je voudrais tout essayer! Ces dernières années, j’ai vraiment mis l'accent la polysportivité, ainsi que sur le plaisir, les rencontres, la joie et le bien-être que peuvent m’apporter toutes les activités sportives.

J’essaie de varier au maximum mes activités. En fait elle dépendent beaucoup des saisons : en hiver je fais du ski (peau de phoque, ski de fond et piste) ainsi que des sorties en raquettes. Au retour des beaux jours, je pratique le vélo (VTT et route), fais du roller, du tennis, de la randonnée, de la grimpe et de l’alpinisme. J’apprécie également d’autres sports comme la gymnastique, le volleyball, le badminton, la voile, le squash et la plongée. Ouf, j'espère que la liste est exhaustive.

Musique, voyages, photographie, cuisine, théâtre, cinéma, lecture, musées font partie de mes nombreux centres d'intérêt. Il me faudrait des journées plus longues que celles dont je dispose.

Je suis membre du Footing Club Lausanne depuis une dizaine d’années. En fait, je cherchais un club de course à pied et c'est mon cousin qui en était membre qui m'a dit de venir essayer. Notre club répond vraiment bien à mes attentes: les entraînements proposés sont de qualité, variés et il y règne une excellente ambiance.

On pourrait néanmoins toujours en faire plus: camp d’entraînement, des conférences sur divers thèmes (blessures, nutrition, excès de sport), des déplacements en car (suivant le lieu de la course), créer un sac de sport du Footing, faire plus souvent des équipes lors de compétitions.

Mes modèles de sportifs sont nombreux: Roger Federer, Dario Cologna, Nathalie Von Siebenthal, Ellen McArthur, Nicola Spirig, Pirmin Zurbriggen et Didier Cuche. Quel que soit le sport, ces personnes me font vibrer par leurs performances, mais aussi par leur attitude, leur simplicité, leur modestie, les rêves qu’elles accomplissent et jusqu’où elles sont capables d’aller et de se surpasser dans leurs activités respectives.

Pour en revenir à moi et à la course à pied, mes semaines d'entraînement se suivent, mais ne se ressemblent pas forcément. En général, le mardi est bloqué pour aller au Footing. Pour le reste, cela dépend de la saison, des vacances, de la météo et des propositions de sorties sportives avec des amis. J’essaie de courir une ou deux autres fois dans la semaine (facile à organiser, réalisable presque n’importe où). Le week-end, j’essaie de profiter un maximum de faire une activité physique en variant les plaisirs. J’essaie d’améliorer ma forme générale (vitesse, endurance et force), la résistance dans un effort et ma technique. Le tout sans se blesser, en ayant du plaisir au niveau amateur et surtout en partageant de belles amitiés.

J’apprécie les entraînements en forêt ou au bord du lac avec par exemple le Sentier de la truite dans la région morgienne. D’une saison à l’autre, les paysages sont très différents, ce qui en fait une richesse. Sans oublier les sorties décentralisées organisées par le club à la Dent de Vaulion, aux Paccots, à la Tour de Gourze, au Mont Tendre ou au lac Tannay où la vue puis parfois une fondue récompensent nos efforts !

En matière de compétitions, j’aime la montagne, non seulement pour ses paysages, mais également parce que le sol est moins agressif pour l’organisme que la plupart des autres courses. Vu mon gabarit, je pense que les courses un peu plus longues me conviennent mieux (je ne parle pas d’ultra). Pour les grandes courses, j’apprécie le Grand Prix de Berne. Tout y est organisé à la perfection et l’ambiance est excellente grâce aux très nombreux spectateurs et Gugenmusik répartis sur le parcours. Sinon j’apprécie les courses de montagne qui offrent un panorama grandiose ainsi que les courses de moins grande envergure avec une organisation plutôt « familiale », locale, de club de la région. C’est plus simple et plus convivial.

En terme de résultats, l'année 2016 a été très satisfaisante. J’ai amélioré mes temps sur toutes les courses auxquelles j’ai participé avec en particulier une progression significative à la Patrouille des Glaciers. Ma saison 2017 se passe également bien. Elle a débuté avec le cross de Lausanne et un beau parcours (sec, merci !). Cette première compétition a contribué à ma préparation de skating puisqu’en mars, j’ai participé au marathon de l’Engadine. Ensuite, je n’ai pas pris part à d’autres compétitions pour me laisser le temps de recharger les batteries et repartir sans me blesser en mai avec d’autres compétitions de course à pied.

Pour la suite de la saison, je souhaite participer à quelques courses du Trophée Lausannois et des courses de montagne. L’objectif de cet automne sera Morat-Fribourg avec une belle course d’équipe puis, toujours en équipe, un relais à Budapest sur une dizaine de kilomètres. L’idée est de refaire de la vitesse pour attaquer les courses plus courtes de novembre et décembre. A plus long terme et tant que la santé me le permet, j’aime avoir, idéalement, un défi par année. J’ai envie d’essayer des compétitions dans de nombreux sports et suis tentée par un triathlon. Le moteur reste avant tout le plaisir. J’apprécie aussi les challenges par équipe.

Un grand merci Florence. Bravo pour tout ce que tu fais et bonne chance pour cette belle saison 2017.

Bonne semaine et à bientôt pour un 21ème article.

Commentaires

Articles les plus consultés

Qui connaît Vanessa Lameira ?

Vanessa Lameira, depuis bientôt trois ans au Footing Club Lausanne, est sur le point de suivre les cours de formation afin de devenir monitrice de course à pied. Si tout va bien, elle pourra rejoindre le team des entraîneurs de notre club prochainement. C'est donc tout naturellement le moment de faire plus ample connaissance avec Vanessa.

Originaire du Portugal et née en Suisse il y a bientôt 35 ans, Vanessa adore et a toujours adoré le sport. Elle s'est mise à courir à 20 ans (chaque matin 30' avant d'aller travailler), a arrêté quelques années, puis a repris l'entraînement afin de participer à la Course de l'Escalade. Par la suite elle a fait partie d'un groupe de triathlon et à participé aux 20km de Lausanne. Vanessa a eu l'occasion de côtoyer la triathlète suisse Emma Bilham lors d'un camp de tri que celle-ci organisait aux Canaries. Ces résultats incroyables et son parcours font que Vanessa la prise un peu comme modèle à suivre.

Mais comme Vane…

Grand QUIZZ des courses disparues

Puisqu'il semble qu'il va pleuvoir pendant une bonne partie de la Pentecôte et que les coureurs de la Juracime ont terminé leur étape, voici une petite nouveauté sur le blog du Footing Club Lausanne, qui va peut être égayer une partie de votre week-end:

Un QUIZZ qui doit me permettre d'établir la liste des courses à pied vaudoises disparues depuis 1969, année de la fondation du Footing Club Lausanne.

Tous ceux qui pratiquent la course à pied depuis assez longtemps et qui veulent bien s'amuser en participant à ce quizz peuvent contribuer en laissant un commentaire sur Facebook ou en m'adressant un email. Les information suivantes sont demandées:

- le nom de la course
- le lieu de départ et d'arrivée de la course
- la distance de la course principale
- l'année (approximative) de la dernière édition

d'une compétition de course à pied qui a eu lieu régulièrement dans le canton de Vaud et qui a disparu.

Par exemple:
- Ollon - Villars - Roc d'Orsay
- Ollon,…

Plusieurs performances de choix

En cette semaine de l'Ascension, plusieurs coureurs du Footing Club Lausanne se sont distingués lors de différentes compétitions:

Le Tour du Chablais s'est terminé le mercredi 24 mai à Villars-sur-Ollon, lieu de la 6ème et dernière étape. Jérémy Pointet s'y est une fois de plus imposé en 25'58''. Il remporte le classement général du Tour du Chablais 2017, à l'addition des temps de 6 étapes en 2h36'08'' avec 2'48'' d'avance sur son dauphin, le Français Alain Gillet. Félicitations Jérémy.

Lors de la même étape de Villars-sur-Ollon, Geneviève Laurent a pris la 9ème place dans sa catégorie en 42'37''. Geneviève termine 4ème au classement général en F50. Bravo.

Pour sa part, Hervé Acosta acouru l'étape de Villars-sur-Ollon en 33'47''.

Ce vendredi 26 mai, le trail de l'Ultimate Race a eu lieu dans la région de Marseille. Trois de nos coureurs ont participé à la Half Ultimate Race au départ d'Aix-en-Prov…

Portrait - Qui connaît Régis Fantoli?

Salut Régis, peux-tu commencer par nous rappeler ta date de naissance ? Le 30 août 1977

D'où viens-tu ? J’habite depuis mon enfance le village de Poliez-Pittet dans le Gros-de-Vaud

Quelle est ton activité professionnelle ? Comptable dans une banque

Quel est ton parcours de sportif de ces dernières années ? Mon village vibre pour le football. J’en ai pratiqué tout naturellement dès l’école de foot jusqu’à l’âge de 12ans. Puis plus tard en tant qu’actif dans le « football des talus » où mon équipe faisait l’ascenseur entre la 5ème ligue et la 4ème ligue. Donc pas avec un niveau terrible, sauf pour les 3èmes mi-temps ! Et puis de 16ans à 30ans j’ai fait partie des Jeunesses Campagnardes Vaudoises. Tous les week-ends je me retrouvais en vadrouille pour pratiquer soit du unihockey ou du volleyball, du football, un cross de 3km, de l’athlétisme (100m, saut en hauteur, saut en longueur, lancé du boulet) voire même de la lutte et du tir à la corde. L’essentiel étant surtout d’appli…

Championnats suisses de course de montagne à Monthey

Ce samedi 21 mai, Monthey accueillait les Championnats suisses de course de montagne. Après le Jura soleurois en 2016, c'est le Val d'Illiez qui devait départager les nombreux spécialistes de l'effort vertical sur une distance de 9.2km et un dénivelé de 700m. L'arrivée a été jugée dans le village de Val d'Illiez.

Chez les élites féminines la victoire est revenue à la vaudoise Maude Mathys dans le temps exceptionnel de 42'56'' avec presque 5' d'avance sur sa dauphine Theres Leboeuf de Vevey suivie de près par Amélie Bertschy. Chez les hommes élites, triple suisse-allemand avec Jonathan Schmid, Christian Mathys et Stefan Lustenberger.

Magnifiques résultats des dames du Footing Club Lausanne avec 3 podiums:
- médaille de bronze pour Geneviève Laurent en W55
- médaille d'argent pour Barbara Lemieux en W60
- médaille d'argent pour Béatrice Pernet en W65
3 podiums pour 3 participantes du Footing. Qui dit mieux?

Chez les hommes nos membres Pasca…

Résultats et news de la semaine

Le Tour du Chablais bat son plein. La 4ème étape de cette grande fête de la course à pied a eu lieu le mercredi 10 mai à Champéry. Jérémy Pointet s'est à nouveau distingué en prenant la 2ème place au scratch. Avant la 5ème et avant-dernière étape qui aura lieu le mercredi 17 mai à Yvorne, Jérémy est en tête du classement général et compte plus de 2' d'avance sur le Français Alain Gillet. Josiane Villard a pris la 3ème place de sa catégorie sur l'étape de Champéry. À noter la très belle course de notre ami Hervé Acosta, en bonne forme malgré son récent Marathon des Sables. Bravo.

Le mercredi 10 mai était également le jour du traditionnel Défi du Vignoble, course de 3.6 km et 535 m de montée reliant Cully à la Tour de Gourze. Un véritable "demi kilomètre vertical". Derrière les vainqueurs Simon Senn et Maya Chollet, un grand bravo aux 4 femmes et aux 12 hommes qui ont relevé le défi et ont couru sous le nom du Footing Club Lausanne.

Ce samedi 13 mai une délégat…